Comprendre le stress

Comprendre son stress
 
Stress aigu et stress chronique
Il existe deux sortes de stress qui ont chacun des effets différents sur le cerveau et le corps :
Le stress aigu
Le stress aigu se manifeste après un évènement plus ou moins traumatisant : une appréhension avant de rentrer sur scène ou de faire un discours, une compétition, une discussion orageuse, une petite perte d’argent, un déménagement, un affront qu’on subit de la part de quelqu’un…
Ces évènements nous font stresser car nous n’avons que très peu de contrôle sur eux. En effet, la plupart du temps on ne peut pas les prévoir, et quand on le peut, comme dans le cas d’un déménagement, on est confronté à une nouveauté dont on ne connait rien (le voisinage, la localisation des commerces, le réseau de transport en commun, etc.) D’autre part ils menacent notre ego c’est-à-dire l’image qu’on a de nous-même comme quand on se sent vexé et humilié par quelqu’un.
Donc, le temps de s’habituer à son nouvel environnement ou à sa nouvelle condition, les malaises provoqués par le stress aigu vont finir par disparaitre. Même s’ils peuvent durer suffisamment longtemps pour nous laisser le souvenir de périodes difficiles de nos vies…
Le stress aigu n’est pas fondamentalement mauvais car il peut nous pousser à mobiliser nos ressources intérieures pour surmonter les épreuves ou faire face aux situations nouvelles.
Le vrai problème commence à partir du moment où il s’installe durablement ; c’est ce qui arrive avec le stress chronique…
Le stress chronique
Le stress chronique c’est un stress qui se manifeste en permanence dans nos vies ; toutes les occasions sont bonnes pour nous faire stresser : les plus atteints seront sensibles au moindre coup de téléphone, au moindre regard, à la moindre discussion… qui viendront à chaque fois alimenter son stress. Et pour les moins marqués la vie donne pas mal d’occasions d’êtres stressés : le réveil qui sonne trop tôt, la machine à café qui marche pas, les embouteillages, le mauvais regard de la secrétaire, la convocation du patron, le rapport que je dois présenter devant toute l’équipe… Pour n’évoquer que le stress professionnel. Et que dire de certains évènements traumatisants ? Un accident, une séparation… La mort d’un proche peut facilement nous plonger dans un état de stress dont on ne se relèvera plus…
Et tout simplement les situations de nos vies qui nous sont imposées et que nous ne pouvons ni modifier ni fuir : le mauvais comportement des enfants dont nous sommes responsables légaux, nos conditions de vie que nous ne pouvons pas améliorer faute de moyens, la mauvaise santé de nos parents, etc.
Cette exposition prolongée, répétée, permanentes au stress nous fait sécréter des hormones qui, sous couvert de protéger notre organisme, vont le bouleverser, le fatiguer et l’affaiblir.
Le stress chronique est donc particulièrement néfaste et peut mener à l’épuisement de l’organisme en entrainant maladies :
Ces maladies peuvent se situer au niveau de différents systèmes :
  • Dermique (eczéma)
  • Cardiovasculaire (hypertension)
  • Cognitif (troubles de mémoire)
  • Pulmonaire (asthme)
  • Psychique (troubles anxieux)
  • Neurologique (maux de tête fréquents)
  • Immunologique (infections)
  • Gastro-intestinal (ulcères)
Les personnalités anxieuses sont particulièrement sujettes au stress chronique.

 

De même les antécédents familiaux et une mauvaise hygiène de vie peuvent augmenter le risque de développer une maladie due au stress.